Le marin – Europe : le projet de taxe portuaire pour le démantèlement des navires contesté

Access the original article

27 mars 2013 - Le projet de taxe portuaire européenne pour financer le démantèlement des navires fait tousser les lobbies des ports européens et les armateurs asiatiques.

Ces derniers, réunis à Taipei, estime “problématique” ce plan qui “saperait les avancées de la convention internationale de Hong Kong adoptée en 2009″ (Ndlr : mais non ratifiée) et les “projets de coopération internationale en cours” dans le subcontinent indien pour améliorer les conditions de recyclage des navires.

L’organisation des ports maritimes européens (ESPO) pointe de son côté un “renchérissement conséquent du passage portuaire, proportionnellement plus important en Belgique et en Allemagne, avec un risque de report du trafic maritime vers d’autres modes de transport ou d’autres ports non européens”, notamment en Baltique, Méditerranée et Mer Noire.

Le comité environnement du Parlement européen a adopté le 26 mars à une très large majorité (60 voix pour, deux contre) le rapport du député Vert suédois Carl Schlyter préconisant la création d’une taxe portuaire afin d’alimenter un fonds facilitant le démantèlement des bateaux dans des sites agréés par l’Union européenne.